Notre Projet

La genèse de Nouvelle Donne

« Nouvelle Donne, engagés pour la solidarité » trouve sa source dans la quête de solidarité et d’efficacité au sein de Nexem. Née d’une synergie entre adhérents et administrateurs conscients des enjeux actuels de notre société et désireux de changer les choses au sein de Nexem, elle incarne une ère de changement pour une réponse collective à la hauteur des besoins urgents des secteurs du Social, Médico Social & Sanitaire.

À l’horizon des nouvelles élections du CA de Nexem, prévues en juin 2024, « Nouvelle Donne, engagés pour la solidarité » vise à remobiliser les adhérents. En effet, lors de la dernière Assemblée Générale en juin 2023, ceux-ci ont exprimé lassitude et méfiance vis-à-vis de la majorité en place au sein du CA de Nexem. La situation est sérieuse et demande de repositionner l’organisation comme un acteur fort pour porter l’intérêt général des secteurs du Social, Médico Social & Sanitaire.

Nos valeurs !

Nouvelle Donne pour Nexem !

Influencer les politiques publiques pour une société plus solidaire

« Nouvelle Donne, engagés pour la solidarité » porte l’ambition de rendre Nexem co- constructeur des politiques publiques, en coopération avec l’ensemble des fédérations et des unions.

L’art des gens, ne doit pas être occulté par l’argent

Les politiques de solidarité ne sont pas une option, elles sont le ciment qui fait société. Nonobstant les discours lénifiants actuels, Nouvelle Donne s’engage face aux enjeux du moment

E

Evolution des besoins des personnes et son impact sur l’évolution de l’offre

E

Ecoute du terrain afin d’intégrer le principe de réalité dans les négociations

E

Urgence salariale qui conditionne l’attractivité et donc la qualité d’accompagnement

Nouvelle Donne se veut combatif et porte un projet politique ambitieux. La seule CCUE ne peut pas être un projet politique en soi et Nexem doit porter haut un projet afin de challenger la puissance publique. La question des moyens ne peut souffrir un discours purement gestionnaire et c’est de citoyenneté dont nous parlons.

Pour un lobbying coordonné et équilibré au service d’un projet politique global

Nouvelle Donne se veut force de proposition et d’influence en collaboration étroite avec les têtes de réseau, fédérations et unions qui souhaitent porter haut et fort les revendications du secteur.

Les positions de la majorité actuelle de Nexem ne font que porter un discours catégoriel, illisible et dénué de sens. La question du projet est donc essentielle, et c’est ce projet qui doit déterminer les négociations à engager.

A force de discuter d’enveloppes, l’essentiel a été oublié. Remettons la question du sens et des moyens associés à un projet politique global au centre des discussions, c’est la nouvelle donne que nous proposons.

Utiliser la force de notre réseau d'adhérents pour défendre une société solidaire

Plusieurs centaines de milliers de salariés travaillent sous la CCN66. Plus
d’un million de bénéficiaires sont concernés par des prestations effectuées
par ce professionnels. Plusieurs centaines d’organismes gestionnaires sont
répartis sur le territoire. Et pourtant nous sommes invisibles ! Pour porter
haut et fort la voix d’une société solidaire, « Nouvelle Donne, engagés
pour la solidarité » souhaite utiliser la force de notre réseau pour des
actions qui portent et qui pèsent.

Une communication élargie !

Notre secteur ne peut se satisfaire d’une communication seulement destinée aux directeurs généraux et présidents d’associations ! Pour peser nous devons communiquer, efficacement, auprès d’un public élargi, notamment les professionnels, sur nos projets et propositions, mais aussi sur les urgences, qui ne sont pas les nôtres mais celles des usagers !

Un plaidoyer décentralisé

Nos organisations gestionnaires sont les plus à même de porter notre plaidoyer auprès des politiques. Chaque organisme gestionnaire, via ses instances exécutives, connaît ses députés, ses sénateurs, parfois ses ministres. Nous serons plus efficaces en utilisant cette force pour porter nos plaidoyer, notamment lors des temps de préparation des lois de finances.

Des actions impactantes !

Depuis 2021, nous avons vu passer les milliards…pour les autres… Et nous avons vu le secteur dépérir. Des associations ont dû fermer des services faute de professionnels disponibles, d’autres maintiennent leurs services ouverts dans des conditions difficiles en faisant un appel déraisonnable, mais imposé, à l’intérim.

Des solutions concrètes existent déjà ! De nombreux rapports existants et qui se rejoignent : LibaultRicordeauGuedj, FiatLivre Blanc du travail social…doivent être appliqués.

Beaucoup d’organismes gestionnaires se retrouvent enfin dans des situations financières inquiétantes, qui mettent en question leur pérennité même. Tout laisse à penser à une lente et silencieuse agonie. Enfin pas si lente que ça…

« Nouvelle Donne, engagés pour la solidarité » refuse ce constat, cette mort annoncée ! Nous sommes persuadés que des actions d’envergure, disruptives, impactantes, peuvent être imaginées, portées collectivement, et déboucher sur une prise de conscience sociétale, et politique, des réformes à accomplir.

Messieurs, je vous dénonce la misère qui n’est pas seulement la souffrance de l’individu, qui est la ruine de la société (…). Législateurs, la misère est la plus implacable ennemie des lois ! Poursuivez-la, frappez-la, détruisez-la !

Victor Hugo

Donner un cap qui vient du terrain

et qui répond aux problématiques soulevés par les acteurs de terrain trop peu écoutés et trop souvent ignorés.

Nouvelle Donne est portée par des acteurs au plus proche des préoccupations des adhérents et de la société en général, nous connaissons les problématiques car nous nous battons quotidiennemenet pour les résoudre !

Nous sommes des gens d'expérience

Chaque personne accompagnée a besoin, comme tout un chacun, d’attention et de bienveillance. Nourrir les orientations politiques des retours du terrain est donc l’essence même de la naissance de Nouvelle Donne.

Depuis trop longtemps, nos décideurs parlent d’inflation mais ne connaissent pas le prix du ticket de métro.

Depuis trop longtemps, nos interlocuteurs parlent de qualité d’accompagnement et de coûts sans jamais avoir été confronté à une personne accompagnée en crise ou à une famille en détresse.

Nouvelle Donne s’engage à rappeler aux décideurs publics le quotidien des personnes accompagnées et des professionnels.

Replacer les réalités territoriales au centre des préoccupations

A force de discuter avec des instances nationales, le parisianisme et ses dérives s’installent.

Nouvelle Donne mettra en place des instances de consultations régulières territorialisées qui viendront nourrir les débats et seront des leviers de négociation. La représentativité n’est crédible qu’à cette condition.

Redonner du sens aux métiers de l'humain

Le projet se définit par une série d’actions concrètes et stratégiques visant à instaurer espoir et dynamisme. Ces initiatives illustrent notre détermination à accroître de manière significative l’influence et la voix de notre secteur.

Pourquoi nous engageons-nous ?

A trop parler d’argent, on en oublie l’art des gens, l’engagement de tous les professionnels, quelque soit leur métier, qui oeuvrent chaque jour au mieux-être des personnes en situation de vulnérabilité.

Nouvelle Donne s’engage pour défendre les organismes gestionnaires et, à travers eux, leurs salariés afin d’obtenir les moyens à leur juste niveau. Il ne s’agit pas de quémander quelques subsides pour des mesures catégorielles mais bien de remettre les professionnels dans leur professionnalité. Rétablir le sens du travail des métiers de l’humain.

QVCT et pratiques professionnelles, comme outils de bientraitance.

Il n’est pas de bon accompagnement, sans salariés qui vont bien. Cette affirmation communément admise doit reprendre sens dans les orientations et choix politiques que doit défendre Nexem. Des moyens pour les rémunérations mais pas seulement.

Nouvelle Donne veut réaffirmer le fait que les exigences de qualité d’accompagnement et de bonnes pratiques professionnels doivent être corrélées aux moyens. Les évaluations ou inspections ne peuvent se penser sans cette cohérence au risque de cautionner de la maltraitance envers les salariés et donc les personnes accompagnées…